Avec l'hypnose évolutive débuter votre éveil spirituel

Préambule aux 6 étapes pour débuter son éveil spirituel

Débuter son éveil spirituel avec l’hypnose évolutive

L’éveil spirituel, selon moi, fait partie de l’existence de chaque humain. En spiritualité, nous considérons la vie terrestre – nommée aussi l’incarnation – comme initiatique.

Sommaire

Au départ, revenons aux origines et posons le postulat que notre corps physique est le lieu de la communication divine. Le livre Un Cours En Miracles développe ce concept très bien.

L'éveil spirituel fait partie de l'existence de chaque humain.
Le livre Un cours en miracles vous accompagne à l’éveil spirituel

Qu’est-ce que l’éveil spirituel ?

L’éveil spirituel, c’est le cheminement de la croissance de l’âme qui demeure dans notre enveloppe corporelle. L’âme est pure énergie d’amour universel qui ne demande qu’à croître, à l’instar de toute expression de vie autour de nous.

Sa croissance justifie notre naissance quoique soit notre vie, notre quotidien, notre travail, notre famille, notre entourage. Si toutefois, par moment, la vie nous paraît remplie de joies ; d’autres moments nous donnent plus à désespérer. Pourquoi cette alternance voire cette sensation d’instabilité ? Elle est du fait de l’ego. Cette part en nous qui dit « Moi, je ! ».

En synthèse, si l’âme est curieuse d’expérimenter la vie, l’ego est peureux, construit sur la mémoire des expériences.

L’ego, frein ou catalyseur de l’éveil spirituel ?

Même si l’âme est, en partie, dans le corps physique, celui-ci est « conditionné » par l’ego, donnant du fil à retordre à notre éveil spirituel. L’ego nous  fait vivre de  nombreux défis, dirigé voire entraîné par notre libre arbitre. Il a, en effet, ses propres mécanismes. Ceux-ci sont développés lors de notre éducation avec souvent le paradigme que le monde est hostile. Que fait-on face à l’hostilité ? Chacun y va de sa réaction tantôt vouloir maîtriser, tantôt vouloir manipuler ou vouloir soumettre.

Ces défis égotiques, bien souvent, proviennent de nos résistances – elles-mêmes le reflet de nos peurs génératrices de stress. Ces résistances couvrent, de cette manière, les défis que l’âme s’était engagée à transmuter.Transmuter est notre capacité à acquérir et à mettre en œuvre les ressources idoines et positives à toute situation. Ces ressources sont des mécanismes intérieurs liés à la vision aimante de la vie.

Je dis « défis de l’âme » mais ils ressemblent bien plus à des expérimentations mal perçues. Ce n’est pas « défis » comme « Montre moi ce que tu sais faire ou ce que tu as dans le ventre, allez ! ». Mais plutôt, « Écoute, observe et agis comme cela te semble juste et en paix ». Pour le premier, c’est l’énergie de peur qui vibre – fréquences basses ; pour le second, c’est l’énergie de confiance – fréquences hautes. Parce que ces expérimentations n’ont de but que notre épanouissement et notre éveil spirituel. Celles-ci sont orientées pour plus de croissance et d’enseignements pour l’âme qui ne peut s’essayer que dans l’incarnation.

Être une pomme est une chose, goûter une pomme en est une autre, n’est-ce pas ?

Nôtre âme se goûte au travers nous. Isabelle Padovani, à sa manière, en parle avec beaucoup de saveur.

Et l’âme croît avec la pratique des vertus dont une des plus connues est l’Amour dont elle est issue.

Pour autant, si elle est la plus connue, elle est la moins comprise dans notre vécu. Toutefois, d’autres vertus, nous sont peut-être plus familières comme la bonté, la beauté, la douceur, l’humilité, l’authenticité, la joie, la gentillesse, la tendresse, pour ne citer que celles-ci.

En résumé, l’ego, avec l’aide de l’âme, met en lumière ce qui est à corriger en soi pour prendre le chemin de l’expansion du bien-être.

Comment les émotions nous guident vers l’éveil spirituel ?

Scientifiquement, désormais, nous savons que le corps a des fréquences vibratoires denses : ce qui lui a permis de se matérialiser. Dans ce corps se véhiculent des émotions de toutes sortes.

Dès qu’elles stagnent un peu ou se répètent, ces émotions deviennent des sentiments qui eux-mêmes peuvent devenir des traits de caractères.

L’éducation, au sens large, a perverti, non seulement la fonction, la direction mais aussi la signification des émotions.

Nous avons tous vécu une situation où soit disant l’émotion ou notre réaction n’était pas approprié pour les circonstances. Pour ma part, ce sont des moments où j’ai expérimenté la honte et l’injustice, entre autres. Mais les expérimenter ne signifie pas s’y enfermer, n’est-ce pas ?

En d’autres mots, le sens des émotions s’est égaré en chemin. Or, elles jouent le rôle de courant communicatif avec notre âme. L’âme, c’est le lieu de paix et de joie par nature et définition. Elle est située au niveau du plexus solaire – là, où nos contrariétés nous alertent d’une belle douleur.

C’est là qu’il est intéressant de s’arrêter. En effet, il existe des émotions négatives qui nous mettent mal et des émotions positives qui nous portent. Elles sont le signal d’une pente nocive ou d’une direction bienfaitrice pour le respect de qui nous sommes.

Les vertus que nous vibrons en sont la pierre angulaire.

Les 200 états d'être positifs contribuant à notre éveil spirituel
Jusqu’à 200 états d’être positifs selon Dominique Lussan

Les émotions, signal de l’équilibre ou du déséquilibre des fréquences vibratoires

L’exemple du très jeune enfant est très parlant car, dans ses premières années, il est encore dans la légèreté de l’être. De plus, nous sommes tous passés, par cette étape de croissance donc nous « savons », nous en avons la « connaissance ». Lorsque l’enfant joue, il est spontané. « Trop ! » diront certains parents devant le « bazar ». Sa spontanéité nous montre qu’il « ne s’organise pas pour jouer », voyez-vous ? Il joue ! Le très jeune enfant est en total accord avec l’expérimentation : son âme est aux commandes. Il vit encore l’expérience de vie comme un jeu.

A l’âge adulte, les émotions sont pour la plupart d’entre nous, perverties. Comme elles  ne sont pas comprises : elles sont, automatiquement, considérées encombrantes. Conséquemment, de nombreux stratagèmes cognitifs, de pensées et comportementaux se créent pour zapper ces signaux émotionnels.

Sauf qu’ils sont le signal, bien souvent, d’un désordre « vibratoire ». S’en détourner, c’est nourrir la densité plutôt que les fréquences vibratoires hautes, favorables au bien-être.

waouh, tu as l’air bien, aujourd’hui, tu reviens de vacances ?

Lorsque nous stressons, nous nourrissons la densité. Les maux et les signes de notre corps son criants. Tandis que si nous peignons, prenons un bain ou écoutons de la musique, nous nous sentons plus légers.

Choisir nos fréquences vibratoires pour notre éveil spirituel

Stresser fait donc partie de la densité – des fréquences vibratoires basses – nourrissant le mal-être et bien d’autres maux physiques. Avec un peu d’attention et d’entraînement, il est possible de percevoir la différence de nos états d’être.

Dans le livre « Le Secret », il est dit « l’énergie va où l’attention va ». Permettez-moi d’ajouter cette idée : l’énergie va où la tension va.

Vos tensions mentales et musculaires sont d’excellentes préceptrices lorsque les émotions n’ont pas été entendues.

Nous savons, grâce aux avancées scientifiques, que notre cerveau à la capacité naturelle d’avoir des fréquences denses mais aussi plus »légères », plus subtiles. En effet, les neurosciences mettent en évidence les différentes zones actives du cerveau ainsi que la communication entre les deux hémisphères. Il en est fini de classer les individus en tant que cerveaux droits « les créatifs » et cerveaux gauches « les rationnels ».

Les dernières recherches parlent, de surcroît, d’épigénétique qui est une manne pour la pratique de l’hypnose évolutive. En effet, cela corrobore que l’hypnose favorise un « ré-encodage génétique ». Nous avons en nous la capacité vibratoire d’orienter notre vision, nos états émotionnels, nos comportements et d’affiner nos ressentis.

Précisément, elles sont mesurées en hertz, comme les chaînes de radio. En hypnose  – hypnose évolutive incluse -, quatre types d’ondes cérébrales nous intéressent, respectivement, de l’état ordinaire à l’état de sommeil profond :

  • Bêta : 15-30 hertz
  • Alpha : 9-14 hertz
  • Thêta : 4-8 hertz
  • Delta : 1-3 hertz

Comme vous le remarquerez, la fréquence diminue : « c’est l’apaisement ». C’est pourquoi, l’âme peut-être mieux perçue.

Notons le paradoxe :

  • Les fréquences  basses sont lourdes et vibrent rapidement, entraînant une lenteur et des difficultés.
  • Les fréquences légères apportent fluidité, sagacité et rapidité alors qu’elles ont un cycle lent.

Pour résumer, il y a, donc, dans notre expérience d’être humain : un corps, une âme, des fréquences vibratoires lourdes – l’ego – et des légères -l’esprit.

L’éveil spirituel au contact du monde subtil

Le monde tel qu’il nous apparaît est plutôt dense. N’a t-on pas dans notre forme langagière : « Qu’est-ce que c’est lourd ! », en parlant de tâches ou d’obligations à réaliser ? Ou « qu’est-ce que cette personne est lourde ou plombante ? »  – Dans un certain courant de développement personnel, nous parlons de « vampires énergétiques ».

A contrario, lors de certaines activités ou avec certaines personnes, vous vous sentez, tout simplement, bien.

Communiquer avec les êtres du monde subtil – les guides, les anges, les fées, les élémentaux ou les êtres sages – nous demande d’utiliser nos fréquences vibratoires légères.

Ouais, mais dans la vraie vie, on fait comment ?

Quand vous désirez être au contact du monde subtil, c’est comme se retrouver à un carrefour. D’un côté, se tient le monde matériel tel que nous le connaissons. Nous l’appelons, même « réalité » alors qu’il n’est pas vrai.

D’un autre côté, le monde subtil – immatériel – se tient à la fois en nous et en dehors de nous. Il a, quant à lui, la particularité de nous orienter vers un changement positif pour soi puis – en simultanée- pour l’humanité. En spiritualité, la temporalité est bien différente de notre espace temporel. Si la manifestation matérielle demande du temps, la création immatérielle est instantanée. Ce qui fera matérialiser l’immatériel sera la force de l’intention et sa répétition vibratoire.

C’est, finalement, parce que nos propres changements deviennent des évidences – éveil de notre conscience – qu’à ce moment là, un nouvel équilibre parfait va impacter le monde, lorsque le « bon » sens est établi. En revanche, l’inverse est aussi vrai : les émissions égotiques ont également leurs impacts.

La question reste : quel chemin d’évolution, envisagez-vous pour vous et vos proches ?

L’hypnose évolutive spirituelle au service de votre éveil spirituel

Si ce n’est pas facile de résonner avec son âme, et non raisonner avec son ego, c’est complètement possible. Cela est d’autant plus faisable en envisageant l’aide d’êtres subtils. Reliés aux annales akashiques, ils sont certainement les plus à même pour nous guider à chaque pas, de notre vie.

Pourquoi ne pas sonder chacun de nos choix pour vérifier avec eux ce que nous nourrissons :

  • la densité ou la subtilité ?
  • Les peurs ou la sérénité ?
  • La culpabilité ou les convictions ?
  • La revanche ou  le pardon ?
  • L’illusion des autres ou notre vérité personnelle ? Etc.

L’hypnose évolutive revisite les croyances

C’est ce que la légende amérindienne des deux loups met en perspective : quel est le loup que vous nourrissez, le blanc ou le noir ?

L’humanité est fondée sur des croyances autant que nos sociétés. Pour l’une, nous nommerons la foi ; pour l’autre, nous désignerons les lois.

La connaissance perceptive du monde extérieur, où le spéculatif prédomine sur le positif, de même que le réflexif et le conceptuel sur l’empirique (traité de sociologie, 1968, p.128)

En d’autres termes, la connaissance du monde est faite à partir de projections intellectuelles négatives au détriment d’une approche expérientielle positive.

Comme l’hypnose évolutive est humaniste en conséquence, elle permet d’expérimenter le positif. Ainsi, la vision créatrice – votre capacité à créer- s’oriente vers les possibles.

Une solution concrète pour une vie plus harmonieuse

En conclusion, la puissance de l’hypnose évolutive spirituelle est telle qu’elle aide à vous libérer et restaurer votre légèreté d’être.  Vous pourrez élucider vos défis égotiques – stress, maladie, culpabilité, manque de confiance et d’estime de soi… En cheminant dans votre éveil spirituel,, vous gagnerez en éclairage, notamment, sur les défis de votre âme. Vous connecterez avec le sens premier de votre existence.

Car ce qui est merveilleux, c’est qu’une fois ce changement de vue envisagé si ce n’est réalisé, vous percevez beaucoup mieux les outils que notre nature vivante nous a fournis. Alors, vous mettez en œuvre vos habiletés et votre énergie non pas au service de la dualité – le sentiment de division intérieure – mais au service de l’union.
Pour, enfin, faire une place nette intérieure de manière à ce que l’âme et vos capacités psychiques s’ouvrent comme un lotus.

Et pour vous, quel est votre intime désireux espoir ?

Laisser un commentaire